Planifier la stratégie de transport et de logistique

Suivez notre guide pour mettre en place une stratégie de transport prometteuse afin d'offrir une expérience client optimale.

1 Présentation

Le défi

Une fois que vous avez élaboré votre stratégie d'entreposage et pris en compte les exigences de conformité, ainsi que les questions d'ordre juridique et fiscal, la principale difficulté consiste à mettre en place votre stratégie de transport et de logistique. Il s'agit d'un élément clé qui aura un impact direct sur l'expérience du client final et donc sur vos taux de conversion et de croissance.

Votre objectif

Mettre en œuvre une stratégie de transport et de logistique qui dépasse les attentes de vos clients, dans les limites de votre budget.

La question du transport des marchandises est souvent complexe. Dans le cadre de cette présentation, nous l'abordons sous trois angles :

  • Transport entrant : les produits étant majoritairement fabriqués en Asie, il est nécessaire de mettre en œuvre une stratégie efficace pour les acheminer vers les marchés destinataires, par avion, bateau ou train.

  • Transport sortant de colis : ce type de transport concerne les entreprises de commerce électronique. De manière générale, les coûts associés au transport sortant des colis constituent l'un des postes les plus importants du compte de résultat d'une entreprise de logistique. Il est donc nécessaire de faire le maximum pour optimiser ces coûts, tout en réduisant les délais de livraison pour le client.

  • Transport sortant LTL/TL (charge partielle/complète) : ce mode de transport concerne les marchands qui livrent leurs produits à un réseau de distribution, à des magasins ou à leur propre chaîne de magasins. Il concerne également ceux qui livrent leurs marchandises à un transporteur chargé du dernier kilomètre (segment généralement le plus chargé et posant le plus de risques pour le réseau). La fiabilité de la chaîne d'approvisionnement dépend du bon déroulement des opérations de distribution au niveau local. Il est important de bien savoir quels fournisseurs existent dans chacun de vos marchés locaux, afin de disposer de différentes options de livraison pour satisfaire les besoins des magasins ou des réseaux de distribution. En faisant appel aux bons partenaires, vous gagnerez en efficacité et flexibilité.

2 Transport entrant

1. Évaluez le volume de production et la situation géographique des fournisseurs

  • Le choix du transitaire, le mode de transport et l'optimisation des processus concernant le coût et la rapidité du transport entrant dépendent de la situation géographique des fournisseurs et du volume de marchandises à transporter.

  • Pour trouver le bon équilibre entre les coûts et la rapidité, il peut être utile de segmenter votre base de fournisseurs. Dans un modèle à longue traîne, vous pourriez envisager de regrouper les petites quantités de marchandises provenant de vos différents fournisseurs à un endroit donné avant qu'elles ne soient expédiées. Dans un modèle où vous détenez un grand volume de marchandises auprès d'un même fournisseur, vous pourriez envisager d'expédier celles-ci directement.

2. Sélectionnez vos transitaires (fret aérien, maritime ou ferroviaire) de manière appropriée

  • Il existe certains grands noms, comme Expeditors, Kuehne-Nagel, DHL Global Forwarding, DB Schenker, etc. Chacune de ces entreprises a des compétences particulières. Étudiez les atouts de chaque service avant de faire votre choix.

  • Nous vous recommandons de sélectionner plusieurs entreprises transitaires afin de couvrir différentes zones géographiques, de disposer des ressources adéquates et de maîtriser les coûts.

3. Basez vos décisions sur le cycle de vie des produits, vos besoins exprimés en semaines d'approvisionnement et les temps de transport optimaux. Voici quelques consignes générales :

  • Dans la mesure du possible, évitez de recourir à des conteneurs LCL (charge partielle) et vérifiez si vous pouvez bénéficier de services accélérés à moindre coût.

  • Le délai de transport maritime (niveau de priorité standard) entre l'Asie et l'Europe est d'environ 30 jours. Son coût est le moins élevé.

  • Le délai de transport ferroviaire entre l'Asie et l'Europe (niveau de priorité standard) est d'environ 20 jours. Son coût est plus élevé que par la mer.

  • Le délai de transport aérien (niveau de priorité faible) est d'environ 10 jours. Son coût est plus élevé que par le train.

  • Le délai de transport aérien (niveau de priorité standard) est d'environ cinq jours. Son coût est le plus élevé.

4. Sélectionnez un courtier en douane qui pourra collaborer efficacement avec vos différents transitaires

  • Nous vous recommandons d'opter pour un courtier en douane disposant d'une infrastructure solide et d'une base opérationnelle à l'échelle mondiale.

  • Vous devez impérativement vous assurer que la procédure de dédouanement est réalisée dans les délais. Tout retard au niveau des douanes aurait des conséquences néfastes sur la livraison entrante de votre produit.

  • Le courtier en douane fera tout le nécessaire pour procéder aux formalités requises concernant le dédouanement des marchandises, dans les limites du contrat de niveau de service que vous aurez mis en place. En outre, il conservera tous les documents obligatoires pour garantir votre conformité.

5. Recherchez les meilleures stratégies d'optimisation des processus avec vos fournisseurs et transitaires. Pour bénéficier d'une meilleure visibilité de l'état du transport de vos marchandises et améliorer l'efficacité de vos opérations d'entreposage, tenez compte des formats informatisés ci-dessous utilisés dans le secteur :

  • Bon de commande (EDI 850, 855, 860, 865)
  • Préavis d'expédition (EDI 856)
  • Événements transporteur (EDI 214)
  • Événements de création des récépissés d'entrepôt (EDI 861)
  • Faites correspondre le préavis d'expédition avec les événements transporteur et les récépissés d'entrepôt afin d'effectuer un suivi des marchandises en temps réel au niveau des UGS (Unité de gestion des stocks).

3 Transport sortant de colis

Toutes les études indiquent combien la livraison des colis est un élément déterminant de l'expérience client. C'est en effet l'un des principaux facteurs influençant la fidélisation des clients et la croissance du commerce électronique. Il n'est pas facile d'élaborer une stratégie à ce niveau. En effet, il faut tenir compte à la fois des exigences des clients concernant la rapidité de livraison et de la nécessité de réduire au maximum les coûts de transport. Nous vous recommandons de définir une stratégie spécifique à chaque pays, afin de tenir compte des attentes particulières des clients dans chaque marché.

De manière générale, votre stratégie doit porter sur le premier et le dernier kilomètre, dans les deux sens du transport : l'aller et le retour.

Transport aller :

  • Lorsque vous décidez de vous lancer dans une nouvelle région, vous pouvez envisager au départ d'utiliser les services de transporteurs nationaux (du type UPS, DHL, Fedex), à la fois pour le premier comme pour le dernier kilomètre.

  • Dans certaines zones géographiques, il vous faudra peut-être adopter une approche différente si le secteur est dominé par des sociétés locales. Au Japon, par exemple, les principaux acteurs dans le secteur sont Yamato, Japan Post et Sagawa.

  • Optimisez vos tarifs de livraison en fonction du profil spécifique du produit (poids, taille) et de la distance à parcourir.

  • Déterminez rapidement si vous pourriez optimiser les coûts en combinant des services de coursiers et des services postaux.

  • Cernez les attentes des clients concernant les délais de livraison et proposez différentes options (« click-and-collect », heure de livraison précise, etc.). Vous pourrez alors affiner le choix du transporteur en fonction de l'option sélectionnée.

  • Recherchez les différentes entreprises de transport existant au niveau local. Ajoutez leur nom à votre liste de transporteurs de colis.

  • Pour optimiser l'expérience du dernier kilomètre (ainsi que la rapidité et les coûts de livraison), envisagez de vous approprier le premier kilomètre (en faisant appel aux services d'un transporteur en charge complète) et de placer directement l'étape finale de l'itinéraire du transporteur au niveau du dernier kilomètre.

Transport retour :

  • Pour faciliter la tâche du client, vous devez lui proposer différentes options de retour (possibilité de déposer le colis à un endroit, par exemple).

  • Envisagez d'abord d'utiliser un service de coursiers, puis songez à optimiser vos coûts en passant par les services postaux pour le premier kilomètre et par un coursier pour le dernier kilomètre.

  • Afin d'améliorer l'expérience client, étudiez la possibilité d'utiliser un nombre différent de transporteurs en fonction du profil du produit.

  • Idéalement, faites en sorte de rembourser plus rapidement le client en activant le remboursement dès que le produit parvient à la première étape sur l'itinéraire de retour, selon les données de suivi fournies par le transporteur.

  • Pour optimiser l'expérience du dernier kilomètre (ainsi que la rapidité et les coûts de livraison), envisagez de vous approprier le premier kilomètre (en faisant appel aux services d'un transporteur en charge complète) et de placer directement l'étape finale de l'itinéraire du transporteur au niveau du dernier kilomètre.

4 Transport sortant LTL et TL (charge partielle/charge pleine)

1. Évaluez la taille du réseau en fonction des adresses de départ et d'arrivée

  • Le choix d'un partenaire de transport dépend de la situation géographique de l'expéditeur. Assurez-vous que ce partenaire dispose d'une quantité suffisante de camions pour répondre à vos besoins.

  • Nous vous recommandons de tester entre trois et cinq fournisseurs LTL/TL pour commencer. Vous serez alors mieux à même de remplir vos objectifs de coûts et de fourniture de services.

2. Sélectionnez des partenaires LTL/TL appropriés

  • Vous devez choisir entre une entreprise de transport disposant de ses propres camions et une entreprise de courtage en transport. De nombreux professionnels compétents offrent l'un ou l'autre de ces services. Différents avantages sont associés aux deux modèles.

* Le secteur est bien établi, et il existe de nombreuses entreprises de transport proposant des services au niveau local ou national. Chacune offre des avantages particuliers en fonction des contrats en place. Par exemple, un transporteur dont le client expédie des marchandises chaque jour entre Toronto et Montréal cherchera probablement à transporter des marchandises sur le trajet de retour entre Toronto et Montréal. Il sera donc susceptible d'offrir des tarifs plus compétitifs sur ce tronçon.

3. Réfléchissez aux niveaux de service nécessaires pour couvrir votre réseau, selon le cycle de vie de votre produit. Voici quelques consignes générales :

  • Optez pour un transporteur LTL (charge partielle) si vous n'avez pas plus de 12 à 14 palettes à transporter.

  • Au-delà de 12 à 14 palettes, il est conseillé d'opter pour un transporteur TL (charge pleine) afin de minimiser les risques.

  • Faites appel aux services de transporteurs TL qui peuvent vous fournir un seul chauffeur pour le transport, mais également une équipe de plusieurs chauffeurs s'il faut couvrir une plus longue distance. Il existe en effet des limites sur les temps de conduite.

  • Recherchez des entreprises qui peuvent vous fournir un service accéléré en cas de besoin de livraison urgente (chargements de moins de 12 palettes).

4. Évaluez le degré d'automatisation des processus de l'entreprise à chaque phase (réponse aux appels d'offres, calcul de l'itinéraire, suivi des marchandises)

  • Certaines entreprises de transport LTL et TL peuvent échanger des données sur les différents événements liés à l'envoi grâce au format EDI 214. De plus en plus de professionnels ont tendance à utiliser ce format, car ils bénéficient ainsi d'une visibilité totale sur la collecte et la livraison des charges LTL et TL.

En savoir plus: Pour obtenir plus de soutien pratique sans frais d’Exportation et développement Canada, consultez cette liste de ressources à l’adresse.